Un massage, mais pourquoi?

Considéré comme un luxe, vu comme un signe de frivolité, d’oisiveté, et bien d’autres qualificatifs visant à déqualifier cette pratique, le fait de se faire masser est bien souvent écarté, dans le « modèle » de société occidentale dominant.

Pourtant, le toucher est à la base de vie et de la communication entre les êtres, êtres sensuels que nous sommes (au même titre que les autres animaux), notre perception de la réalité étant basée sur nos différents sens (dont le toucher). Des bébés que l’on ne mettrait pas, ne serait-ce qu’un instant, en contact avec le corps d’une autre personne, parent biologique ou non, ne survivrait pas plus de quelques heures. Un chat qui ne recevrait pas de caresses de l’être humain qui l’héberge finirait très certainement par quitter sa maison. Quand quelqu’un a un chagrin, on a souvent le réflexe de le prendre dans nos bras, sans forcément dire quoique ce soit. Pour se saluer, on peut se serrer la main, s’embrasser, se donner une accolade, etc.

En plus de cela, les différentes techniques de massages, par des gestes engloblants, des pressions, des oscillations, balancements, ou autres mouvements manuels, ont une action sur le corps physique comme énergétique, sur les émotions comme sur le mental.

Au niveau du corps physique, les massages permettent la détente musculaire et nerveuse, améliorent la circulation sanguine et lymphatique, peuvent également avoir une action positive sur le système digestif, et les organes internes de manière générale. Ils permettent aussi l’élimination de toxines, améliorent le système immunitaire, engendrent la production de certaines hormones, comme les bien aimées dopamine, sérotonine et ocytocine. Plus globalement, c’est l’énergie qui circule à nouveau, on peut ressentir des fourmillements, de la chaleur, des blocages qui se lèvent.

Au niveau des émotions et du mental, en lien avec le corps physique et le corps énergétique, car tout est lié et la séparation que je fais ici est bien artificielle mais à un but de communication, on peut ressentir une détente globale, un bien-être, un soulagement, la libération d’émotions « négatives« , on prend conscience de notre corps dans sa totalité, accéder au lâcher-prise, avoir des visions réconfortantes, etc.

Je t’enjoins, si tu n’as jamais expérimenté le fait de te faire masser, ou l’expérimente seulement très occasionnellement, à augmenter la fréquence de cette pratique dans ta vie. Elle peut t’aider à tous les niveaux comme tu peux le voir dans les exemples fournis ci-dessus, le mieux étant bien sûr d’expérimenter cela toi-même. Et n’allègues pas le fait de ne pas avoir de moyens, car tu n’es même pas obligée d’avoir recours aux services d’un-e professionnel-le (bien que je te le recommande vivement, en plus d’autres pratiques qui peuvent être plus quotidiennes). En effet, tu peux réaliser des auto-massages (selon les enseignement du do-in par exemple), partager cela avec tes êtres aimé-e-s 😀 , apprendre avec des tutoriels disponibles librement sur internet, faire un stage, etc.